Notifications
Online Users
Virtual World
Home   |   Find Friends  |  Learn More  |  Help Center  |  Media Center  |   Location: | Change
Media Center > City For Sale for $10 - La Montagne, France

graybtn Discover Weblo.com graybtn
 
City For Sale for $10 - La Montagne, France

Jun. 01, 2007
Reporter: KARÈNE BELLINA, La Montagne
Tags: immobilier virtuel, monde virtuel, jeu en ligne

La ville est à vendre pour 10 dollars !

Seulement dix petits dollars et la ville de Brive est à vous… Virtuellement bien sûr, grâce à un nouveau site québécois : weblo.com.

Ç a a l’air d’un gros canular mais ce n’en est pas un ! La cité gaillarde est b i e n à vendre pour la modique somme de 10 dollars américains et le Limousin pour 616,96 dollars. Mais ceci bien entendu… sur la toile. Bienvenue sur weblo.com.

Ce site Internet québécois permet aux internautes d’acheter et de vendre virtuellement des villes, pays, propriétés, aéroports, monuments, existant dans le monde réel. Créé en septembre 2006, Weblo est en quelque sorte un croisement entre le Monopoly et e-bay : un immense marché de l’immobilier virtuel.

Montréal pour 3.500 $, Pékin pour 10.000 $, Dublin pour 500 $, ou encore la Californie pour 53.000 $, chaque personne qui achète une ville ou un état (américain) en devient automatiquement le maire ou le gouverneur.

« Nous permettons à n’importe qui de posséder de belles choses apparemment inaccessibles, comme la tour Eiffel, l’Empire State Building ou les chutes du Niagara, voire même d’obtenir l’identité d’une célébrité comme Céline Dion, Donald Trump ou Napoléon, indique Sean Morrow, directeur de marketing chez weblo. Nous recréons un autre monde o ù chacun peut avoir une nouvelle chance de gagner de l’argent. Je pense qu’un jour des gens pourront être financièrement autonome grâce à weblo ».

Les prix initiaux sont fixés à partir de deux critères : la population réelle d’un pays ou d’une ville et la population membre de weblo.  Comme la majorité des adhérents sont originaires des Etats-Unis ou du Canada, les villes françaises sont encore accessibles.

Le site génère des profits pour les propriétaires qui peuvent revendre leurs biens aux enchères. « Admettons qu’un internaute achète la ville de Paris, explique Sean. Il crée ensuite une page web qu’il peut personnaliser en mettant en ligne des photos, des vidéos, des forums, des textes et sur laquelle sont insérées des annonces publicitaires.

Plus la page est consultée, plus il gagne de l’argent. Il peut aussi percevoir des redevances d e t o u s les membres qui achètent des propriétés sur son territoire comme par exemple la tour Eiffel, l’Arc de triomphe ou le Sacré-Coeur ».

Plus de 100.000 visiteurs se sont déjà connectés sur le site québécois. Brive n’a pas encore trouvé preneur mais ça ne saurait tarder. Nos cousins canadiens se battront peut-être bientôt pour acquérir aux enchères le phare de la Guierle ou l’église Saint-

Martin. Affaire à suivre.